Plataforma Bogotá reçoit Nathan Gates, le lauréat du concours Afrique ArtBox 2017

31047772_1963387237066825_7119093135627517952_n

Nathan Gates, l’artiste lauréat du concours 2017 d’Afrique ArtBox est déjà à Bogotá.

Accueilli par l’équipe de Plataforma Bogotá, l’artiste sud-africain a foulé le sol colombien ce lundi 16 avril pour matérialiser le prix obtenu lors de l’édition 2017 du concours africain d’art numérique ArtBox, organisé par TRIAS CULTURE avec le soutien de Cultura Dakar – Section culturelle de l’Ambassade d’Espagne au Sénégal.

Basé à Johannesburg, Nathan Gates détient une maîtrise en arts numériques de l’Université de Witwatersand, une institution où il a également été professeur d’informatique physique et de pratiques artistiques avec les médias en ligne. Son travail se concentre sur la façon dont les usages quotidiens de la technologie génèrent des processus de construction de connaissances, de structure, d’interrogation sur la capacité de choisir et d’agir dans des environnements de plus en plus contrôlés.

La résidence de création aura lieu du 16 avril au 4 juin de cette année, au cours de laquelle Nathan développera son projet sélectionné par le jury Africa ArtBox, qui sera présenté au public lors de la dernière semaine de résidence. En outre, Nathan aura également l’occasion de collaborer avec des artistes colombiens et de partager son savoir-faire grâce à une série de rencontres et d’ateliers organisés par le maire de Bogotá, à travers le District Institute of Arts – Idartes et Plataforma Bogotá, en coordination avec TRIAS CULTURE.

“Cette vitesse a du poids” est le premier atelier programmé dans le cadre de la résidence. Démarré ce vendredi 20 avril, il est proposé comme un laboratoire d’intervention de réseaux aux artistes, développeurs, programmeurs web, architectes, designers, écrivains, ingénieurs de systèmes, sociologues, communicateurs sociaux et citoyens en général, intéressés par l’expérimentation autour des sciences humaines, technologie et science.

Au cours de cet atelier, diverses techniques seront utilisées pour construire trois dispositifs qui auront la capacité de changer le contenu / la structure d’une plateforme web. L’atelier propose la construction de dispositifs de recherche grâce à l’intervention de routeurs – qui agissent comme serveurs de plates-formes web – avec l’utilisation de capteurs, permettant la réaction de ces dispositifs à leur environnement physique. En outre, il invite les participants à réfléchir, à explorer la relation de l’Internet comme un phénomène interactif et physique.

D’autres activités se poursuivront au cours de cette résidence.

Photos: Emilio Barriga @ebmgo / Plataforma Bogotá

Leave a comment