Découvrez les finalistes AAB 2017

Finalistes

Bay Dam, Sénégal

Passionné de Linux et des logiciels libres, il utilise les technologies pour se réapproprier l’espace public, les formes, les couleurs, les matières.
« Chorection » installation interactive qui résulte d’une expérimentation entre la danse et la vidéo comme un accompagnement visuel, pour faire voyager le spectateur à travers les images en abstraite harmonie.

Technique : clavier interactif de 3,49m x 1,21m placé à 1m de l’écran de projection où d’un écran de télévision de 90cm sur 50cm et un son pour dicter la phonétique.

Louis Kruger, Afrique du Sud

Coordinateur du Vrystaat Open Studio Tour, il est un artiste visuel contemporain reconnu dans plusieurs concours pour ses vidéos et photomontages numériques dont le concours d’art L’Atelier de la plateforme Absa, et le concours Phatshoane Henney New Breed Art.

« Evocation » crée une expérience mystique dans l’imagination en combinant l’animation potentielle du paysage à Khoisan Rock art site Wildebeest Kuil en Afrique du Sud avec les traces de pratiques oubliées et la technologie moderne.

Technique : Images vidéo prisses avec un “rotary contraption”, caméra dirigée vers le sol. Son et images édités dans Final Cut Pro X.

Melissa Allela, Kenya

Elle combine son parcours en animation, illustration et design graphique pour créer des projets d’art numérique et explorer les récits personnels, fusionnant différents outils et technologies tels que l’art génératif, la réalité virtuelle et des techniques d’animation expérimentales.

« Zamani Yajayo » («le passé et l’avenir»,  en Swahili), une série d’interviews animées qui explore l’imagination des Kenyans sur leur pays dans cinquante ans (partant de 2015). Chaque conte est issu d’une interview et visualisé dans son propre style avec l’espoir que l’esthétique peut approfondir la compréhension du public en la matière.

Technique : Le projet explore l’utilisation des technologies de l’animation et de l’art numérique pour visualiser les thèmes subjectifs des interviews dans le thème global. / Vidéo performance : 18.60 Minutes

« What the Fuss? », vidéo 360/VR réalisée avec Lenny Njagih, un artiste du son et du numérique qui évolue dans le domaine de la narration numérique. Installation vidéo à 360/VR qui explore le concept de forme “interpretive” et vise à explorer le fait de donner un sens au média social (Facebook) et la double nature des identités adoptées en ligne.

Technique : scènes créés avec Cinema 4D (logiciel 3D de modeling), un Scan 3D avec Digital photogrammetry (pour peupler la terre d’un paysage virtuel). Le Spatial Media Metadata “injector” de Google a été ensuite utilisé pour convertir le média en vidéo à 360 degré tout en maintenant ses propriétés audio spatiales, ainsi que le Fractal Geometry (Mandelbulb 3D) pour les environnements abstraits.

François Knoetze, Afrique du Sud

Artiste de performance, sculpteur et cinéaste. Il s’est fait remarquer par ses expositions en Belgique (2017), en Allemagne (2015),  et au Festival Lagos Photo (2015). En 2015, Knoetze a été présenté comme l’un des Top 200 jeunes Sud-Africains par le Mail & Guardian.

« Cape Mongo » vidéo performance qui parle de six personnages –« créatures-déchets mythiques » qui voyagent dans la ville de Cape Town et qui émergent de la grandissante déchèterie de la culture de consommation. Les créatures revisitent les espaces de leur passé imaginé – lieux associés à leur existence matérielle et à la constitution de leur relations sociales – comme si elles marchaient en contre courants de la «société de consommation » de la ville.

Technique : A l’aide de la vidéo et des techniques de la performance, Cap Mongo raconte en six court-métrages la vie de six Mongos fabriqués à partir de déchets de la ville.

Aboubacar Bablé Draba, Mali

Passionné de la vidéo, avec un Master multimédia au Conservatoire Balla Fasseké Kouyaté de Bamako.  Son besoin de s’exprimer par la vidéo artistique lui vaut la médaille d’argent aux 8ème Jeux de la Francophonie en art numérique.

« Ville Peinte » reflète sa société, au sein de laquelle chacun a sa propre personnalité, son origine et sa religion. Différences représentées par les couleurs fondues dans l’arc‐en-ciel. « Ensemble, nous sommes un peuple. Ensemble, nous sommes le MALI ».

Technique : Vidéo 2m11 filmée par un reflex et édité avec le logiciel Final Cut Pro puis traitée avec After Effect. En performance durée 5m réalisée  avec Resolume Aréna. / Vidéo  2 min 11 séc.

Prix Sup-Imax : Ousmane Gningue (Sénégal)

Prix Synapse Center : Tibou Sadiga Ba (Sénégal)